dimanche 20 octobre 2019

« Quand l’Europe était le Monde … et rêve de le redevenir »

L’Europe, ce vieux continent mal délimité, n’a cessé depuis toujours ou presque d’être géographiquement et humainement au centre et centre du Monde. C’est particulièrement vrai du XVe au XIXe siècle où on a eu – autour des trois grands protagonistes rivaux européens : l’Allemagne, la France et l’Angleterre – une domination mondiale de l’Europe, avec l’ascension mondiale du vieux continent du XVe au XIIIe siècle, puis l’apogée mondiale de l’Europe au XIXe siècle, avec l’Angleterre victorienne.

Le XXe siècle – avec ses deux grandes guerres mondiales sur le sol du vieux continent – a amené l’affaiblissement de la prédominance mondiale de l’Europe. Les trois grandes nations européennes vont devoir se mettre sous le protectorat des ETATS-UNIS qui n’en finissent plus de faire ainsi du XXe siècle un siècle américain.

Reste qu’en ce début de XXIe siècle, marqué par le grand affrontement ETATS-UNIS – CHINE, la vieille Europe continue de rêver à retrouver une première place au banquet des Puissances et de l’Histoire.
Pierre Pascallon est professeur agrégé de faculté. Ancien parlementaire, il anime depuis une vingtaine d’années le Club Participation et Progrès, structure de rencontre ouverte et reconnue dans le paysage français des organismes et des institutions s’intéressant aux questions de défense et aux problèmes géo-stratégiques. 

dimanche 19 mai 2019

Parution : "Quel projet demain pour l'Union européenne d'aujourd'hui ?"

Le club Participation et Progrès souhaite vous informer de la parution de son nouvel ouvrage, sous la direction de Pierre Pascallon, sur le futur de l'Union européenne - sujet d'actualité.


« Notre monde est-il au bord du gouffre ? » On a pu montrer que le monde des années 2010-2015 n'était plus celui de « la mondialisation heureuse » (A. Minc) marqué par « la fin de l'Histoire » (F. Fukuyama), mais le monde d'une « mondialisation dure ». Force est de reconnaître que ces dernières années ont confirmé ce désordre grandissant : on en vient à parler de « l'affolement du monde » (Th. Gomart). On ne s'étonnera donc pas qu'à l'heure du redéploiement des cartes de la puissance mondiale, l'Union européenne nous montre aujourd'hui le visage d'un vieux continent en plein doute qui doit à nouveau s'interroger sur ses contenus et finalités, à l'horizon 2030-35. 

Pierre Pascallon est professeur agrégé de faculté. Ancien parlementaire, il anime depuis une vingtaine d'années le Club Participation et Progrès, structure de rencontre ouverte et reconnue dans le paysage français des organismes et des institutions s' intéressant aux questions de défense et aux problèmes géo-stratégiques.

Broché - format : 15,5 x 24 cm ISBN : 978-2-343-17407-5 • 12 avril 2019 • 286 pages EAN13 : 9782343174075 EAN PDF : 9782140119156
 ACTUALITÉ SOCIALE ET POLITIQUE QUESTIONS EUROPÉENNES DÉFENSE, ARMÉE, SÉCURITÉGÉOPOLITIQUE, RELATIONS INTERNATIONALES, DIPLOMATIE SCIENCES POLITIQUES EUROPE

dimanche 14 avril 2019

Quel projet demain à l’horizon 2030-35 pour l’Union Européenne aujourd’hui dans l’incertitude ?



INVITATION
Table ronde
Lancement ouvrage
« Quel projet demain à l’horizon 2030-35
pour l’Union Européenne aujourd’hui 
dans l’incertitude ?»

Sous la direction de Pierre Pascallon

Présidence et animation : le Recteur Gérard-François DUMONT

I.  : Voyage au cœur de l’ouvrage

Les différents projets envisageables pour l’Union Européenne à l’horizon 2030-35
- Les cartes de Pierre-Emmanuel THOMANN
Géopolitologue, Président d’EUROCONTINENT

Que sera au final dans la réalité l’Union Européenne à l’horizon 2030-35 ?
- L’Union Européenne survivra-t-elle comme institution supranationale ?
par Charles ZORGBIBE
- L’Union Européenne survivra-t-elle comme acteur géopolitique ? 
par Jean Claude EMPEREUR Haut fonctionnaire honoraire

II. :Intervention des autres auteurs de l’ouvrage

Ludmila CHERENKO,  le Général (2S) Etienne COPEL,  l’Amiral (2S) Jean DUFOURCQ,  le Recteur Gérard-François DUMONT,  Jean Claude EMPEREUR ,  Jean-Marc FERRY,  le Général (2S) Gilles GALLET,  Thierry GARCIN,  Pascale JOANNIN,  Philippe MOREAU-DEFARGES,  le Général (2S) Olivier KEMPF,  Hartmut MARHOLD,  Sylvie MATELLY,  Jacques MYARD,  Pierre PASCALLON, Charles SAINT-PROT, Jacques SAPIR, Irnério SEMINATORE, Hans STARK,  Pierre-Emmanuel THOMANN,  Alexandre VAUTRAVERS,  le Recteur Charles ZORGBIBE ;

III. : Débat sur l’ouvrage avec les participants à la table ronde
IV. : Signature ouvrage
V. : « Pot »

Le jeudi 18 avril de 18 h à 20 h
Espace l’Harmattan
21bis rue des Ecoles -75005 Paris
Tél : 01 43 29 49 42
Métro : Maubert Mutualité ligne 10
Bus : 63, 86, 87

dimanche 23 septembre 2018

Faut-il récréer un service national ?

Le club Participation et Progrès s'est intéressé aux modifications introduites dans la conscription par Jacques Chirac, avec la suspension de l'appel sous les drapeaux des jeunes Français en 1997. Nous avons depuis, spécialement durant la présidentielle de 2007, participé activement aux débats sur le service civil volontaire. Ce thème revient, en lien notamment avec la protection de la nation contre le terrorisme.

samedi 19 mai 2018

Rendre le renseignement plus efficace dans la lutte contre le terrorisme

Le Club Participation et Progrès n’a eu de cesse ces quinze dernières années, en ce début du XXIe siècle, de s’intéresser au terrorisme devenu la « nouvelle menace ». C’est ainsi qu’après les attentats du 11 septembre 2001 et l’irruption de « l’hyper-terrorisme » (F.Heisbourg), à la jonction d’une radicalisation islamique et d’une contestation anti-impérialiste exacerbée, nous avons consacré une journée (le 15 septembre 2002 au Sénat) à nous interroger sur la « protection du territoire national à mettre en place face au terrorisme international ». 



C’est dans le même esprit qu’après les attentats plus récents de Paris en 2015, nous avons organisé une réflexion exigeante (le 20 juin 2016 à l’Assemblée Nationale) sur l’indispensable « mobilisation de la nation face au terrorisme international ». Il est clair que dans le combat engagé contre le djihadisme, le renseignement est le premier front de la lutte contre le terrorisme, l’arme stratégique déterminante. C’est pourquoi nous avons souhaité mettre sur pied en 2017 une nouvelle table ronde pour examiner au plus près toutes les voies et mesures susceptibles de rendre le renseignement encore plus efficace. Cet ouvrage reprend les communications de cette table ronde. 

samedi 6 janvier 2018

« Faut-il recréer un service militaire ? » : 12 février 2018

La table ronde « Faut-il recréer un service militaire ? » avait été annulée in extremis puis reportée. Elle aura lieu le 12 février prochain, sous la présidence du colonel Jérôme Pellistrandi, rédacteur en chef Revue Défense Nationale, lundi 20 Novembre 2017 à 14 h Ecole Militaire, 1 place Joffre 75007 Paris.
Venez nombreux !


Le programme.
L'inscription  (obligatoire pour les accès)
La Revue défense nationale



dimanche 5 novembre 2017

« Faut-il recréer un service militaire ? »

Sous la Présidence du colonel Jérôme Pellistrandi, rédacteur en chef Revue Défense Nationale, lundi 20 Novembre 2017 à 14 h Ecole Militaire, 1 place Joffre 75007 Paris, le Club participation et progrès vous convie à la table ronde :
« Faut-il recréer un service militaire ? ». 
Venez nombreux !

Le programme.
L'inscription  (obligatoire pour les accès)
La Revue défense nationale